02/10/2006

Le Cdh : Faisons fi des blablas languedeboisés et considérations générales que l'on partage tous...

Temps de réponse: 36h (là c'est moi qui ai du retard, désolé...)

Vincent Hendrick s'est fendu d'une réponse assez exhaustive (attention c'est long) que je vous livre comme d'habitude avec mes commentaires - Bon 0110

------------------

Je serai, comme vous le précisez justement sur votre blog, "direct to the point". Faisons fi des blablas languedeboisés et considérations générales que l'on partage tous comme "sensibilisation des habitants", "conscientisation à la propreté", '"campagne d'information", "la saleté appelle la saleté et donc nettoyage systématique des détritus", ..
deras > Commençons voulez-vous ?
 
 
Question 1. Que ferez-vous pour la propreté dans le bas de Saint-Gilles ?
Réponse : Les propositions ci-dessous concernent tout Saint-Gilles mais certaines d'entre elles, comme vous le lirez, ont une  incidence plus importante dans ce que vous qualifiez de bas de Saint-Gilles.
 
a) Des poubelles propres. Symbole de propreté, les poubelles à Saint-Gilles sont vieilles, sales, portent des marques de brûlure, .. Un comble. Il nous faut des poubelles symbole de propreté...qui embellissent l'espace public et soient des invitations à y déposer ses détritus.
bulle_4804deras> Je vous confirme que les poubelles actuelles sont des invitations a déposer des détritus.  Voir l'illustration de ce post...
 
b) Des poubelles uniformisées. Il y a trois types de poubelles publiques différentes à Saint-Gillles, selon que l'on soit sur des voiries régionales ou locales. C'est trop. Un seul et même modèle s'impose, dans l'esprit du point précédent.
deras> J'entend dire par ailleurs que la gouvernance n'est pas claire... la commune peut-elle agir sur les voiries régionales?
 
c) Des poubelles sélectives. Parce qu'il s'agit aussi pour les pouvoirs publics de participer ainsi à la conscientisation des ménages à la nécessité du tri sélectif. Et puis cela peut apporter de la couleur dans les rues, non ?
deras> Je suis dubitatif... Quand je vois l'état des voirie après les marchés et la conscientisation des marchands ambulants en matière de tri sélectif je crois en effet que l'exemple peut être influencer par les pouvoirs publics.  De là à mettre plus de "couleurs" dans les rues...
 
d) Des poubelles plus nombreuses. Davantage de poubelles n'est pas un luxe.
e) Des trottoirs propres sans étrons: il nous faut davantage de canisites et surtout, pour convaincre les propriétaires, verbaliser ceux dont les chiens sont surpris en flagrant délit... Il existe un règlement communal, il est là pour être respecté. Pas besoin de mettre des agents derrière chaque propriétaire de chien : quelques verbalisations ponctuelles (avec effet d'annonce aux autres propriétaires de chien, via un panneau à côté des canisites existants informant que "Ce mois-ci, xxxx PV ont été dressés pour cause de déjection canine sur trottoir) peuvent avoir valeur persuasive.
deras>Très far-west comme mesure.  Du goudron et des plumes !  Pourquoi pas.
f) Repérer les dépôts clandestins... et mieux lutter contre ceux-ci. La commune a acheté dix caméras de surveillance publique à des fins sécuritaires. On pourrait mieux les utiliser pour prendre sur le fait ceux qui s'adonnent au dépôt clandestin.
deras> D'après les contacts que j'ai eu , l'administration a la liste des lieux sensibles.  Il faut au moyen les surveiller et les vider régulièrement (voir illustration, ce lit et cette ex-table sont là depuis vendredi matin...)
 
g) Proposer aux entreprises et bureaux de Saint-Gilles d'installer à l'extérieur un modèle standard de cendrier. Depuis l'interdiction de fumer sur le lieu de travail, les employés descendent jusque dans la rue pour se griller une "bonne petite cigarette", avant, pour la plupart, d'abandonner leur mégot sur la voirie. Ce sera encore plus vrai lorsque le Quartier du Midi, par la grâce des promoteurs immobiliers, se sera transformé en pôle administratif de bureaux.
h) Enfouir les bulles à verre. Les bulles à verre sont non seulement des coups de poing dans l'oeil (salles, inesthétiques, taggées, ...), elles sont aussi des endroits proprices au dépôt d'objets divers. Elles sont aussi sources de nuisance sonore importante. Enfouissons-les, avec une ouverture réduite : fini le dépôt clandestin, plus d'agression visuellle, et pollution sonore très réduite.
deras > Sur ce coup là, je ne peux qu'acquiesser...  Une question que je me suis toujours poser : "Comment vider ce type de bulle?"  pour éviter la nuisance sonore
 
i) Pour lutter contre la présence de canettes/bouteilles en plastique jonchant le sol, une idée à défendre à d'autres niveaux de pouvoir : imposer sur les canettes une petite somme de vidange, payable à l'achat et remboursable au retour. Existe en Allemagne.
j) Fleurir les quartiers. Les quartiers fleuris sont  en général plus propres. Ils offrent aussi aux personnes qui habitent/fréquentent le quartier une meilleure perception de la qualité de vie du quartier et génèrent davantage de respect dans le chef des utilisateurs de l'espace public. C'est encore plus vrai dans les quartiers à forte densité de bâti, comme le bas de Saint-Gilles. Cette volonté de faire revenir les fleurs dans les quartiers peut se décliner de plusieurs manières :
- favoriser les fleurs sur les balcons en façade
- verduriser des façades
- planter des arbres dans les rues
- fleurir les pourtours de ces arbres, et non laisser de la simple terre, invitation au dépôt de saletés diverses (déjections, canettes, sacs poubelles, dépôt clandestin, ...)
- des bacs à fleurs aux coins de rue....
deras> Quand la place a été réaménagée, un arbre a été planté n'importe où (pas la place ailleurs il parait) et le terre plein a été allongé... Après maintenant un an, les plantes ne sont toujours pas là
k) Limiter le trafic de percolation dans les rues, par l'aménagement de Zones 30. Moins de saletés et de pollutions diverses liées au passage des voitures dans les quartiers densément peuplés...
l) Stop à l'affichage sauvage sur le mobilier urbain. Mais pour permettre l'existence d'une forme d'expression associative, je propose que les quartiers disposent de valves ouvertes à tout qui souhaite manifester une opinion écrite. Ces valves seraient gérées par des Assemblées de Voisins. De même pour l'affichage culturel, des lieux officiels doivent être désignés. Cette remarque vaut également pour les tags, qui doivent être effacés de manière systématique (mais pourquoi ne pas mettre ici aussi un lieu à destination des spécialistes des graffitis).
deras> Justement à propos de la nuisance visuelle... pas mal la taille du panneau CDH rue Verhaegen:-)
 
 
Question 2.En quoi est-ce mieux que ce qui ce passe maintenant ?
Réponse : la réponse est contenue dans les propositions formulées ci-dessous. Notre leitmotiv : pour relever un défi, il ne faut pas se contenter de ne faire qu'un peu plus et un peu mieux que ce qui est fait aujourd'hui. Il faut aussi imposer des solutions nouvelles, en adéquation avec les problèmes rencontrés.
deras> Je ne sais pas si c'est l'effet blog, mais en ce qui concerne ce coin çi les choses ont été faites.
 
 
Question 3 : comment financer cette politique, et avec quels moyens ?
En ce qui concerne les poubelles : je propose que cela se fasse par phase et que ce phasage entre dans un programme plus général de remplacement des poubelles existantes. Selon mes informations, le prix des poubelles placées sur les voiries régionales tourne autour des 450 euros. Le prix des poubelles placées sur les voiries communales varie, selon les communes, entre 450 et 900 euros. Une uniformisation des poubelles, dans le cadre d'un phasage des remplacements, n'est donc pas génératrice de surcoût majeur.
deras> aaarrrgghhhh le double du prix pour des poubelles "communales" ??? Mais qui gère ce genre de contrat, il y a des contrôle ?  Vous avez grattez un peu plus ? 
 
Les politiques de verdurisation sont de toutes celles visant à ramener de la qualité de vie dans l'espace public celles qui sont les moins onéreuses : un arbre et des fleurs coûtent moins cher que la macadamisation d'un mètre de voirie. 
 
Les cendriers standard pour entreprises seront à charge des entreprises.
 
La pose de valves ne nécessite pas de budgets mirobolants, quelques milliers d'euros à peine par quartier.
 
La création de Zones 30, elle,  est davantage coûteuse. Des subsides sont toutefois accordés par la Région pour financer en grande partie ces investissements. Par ailleurs, il n'ets pas toujours nécessaire de faire de gros investissements pour chaque aménagement, il suffit parfois d'un peu d'imagination pour imposer qu'une voiture ne roule plus vite dans un quartier (aménagment de la voirie en quinconce, rétrécissement des entrées et des sorties de voirie, ..).
 
 
En espérant ainsi avoir répondu à vos questions, et en vous félicitant pour l'impertinence de votre blog, je vous prie d'agréer, cher M. xxx,  l'expression de mes salutations humanistes et saint-gilloises.
deras> Merci d'avoir répondu avec tant de patience!
 
ps :Il n'y a qu'une chose qui me chipotte, je n'ai jamais très bien compris le nouveau concept derrière le chagement de nom du cdh et JM m'énerve...  Mais c'est hors sujet pour ces élections.

00:34 Écrit par deras | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdh, elections, saint-gilles |  Facebook |

28/09/2006

Au tour du Cdh

bulle_4766En attendant le réponse de Mr. MR et après l'épisode de compostage d'écolo (j'en suis toujours pas revenu...), Au tour du cdh.  Tout d'abbord, n'allez pas intuitivement sur www.cdh.be, n'allez pas non plus taper CDH dans google vous tomberez sur le Collectif des Démocrates Handicapés.  Faites un tour sur le bon vieux PSC.be (http://www.psc.be/saint-gilles/).  Il y a enfin un lien vers le site de la section local qui nous intéresse.  Faut le vouloir hein!

 

Tout d'abbord une consideration ergonomique, la partie contenu de leur site doit occupper max 25% de la taille total de l'écran... J'entends déjà ricaner : pas de place pour les idées :-)

 

Le programme est concis et clair : 21 propositions pour les saint-gillois.  J'aime l'idée d'être direct et to the point comme disent les ameriki.  Je me rue donc sur le troisième propositions: "3. Propreté - Des rues agréables" :

-Mise à l'amende des propriétaires de chien peu scrupuleux

-Mise en place des  poubelles sélectives

-Lutte contre les papiers gras et canettes

-Multiplication des poubelles sur la voirie et plus encore aux abords des friteries - Réaménagement de la place Place de l'Hôtel des Monnaies

-Enfouissement des bulles à Verre

 

...  mmmhhh vous êtes également dubitatifs ?  Si je résume :

1° Sus au crotte de chiens : la commune a déjà installé des canisites et pourquoi pas approfondir l'idée (le notre doit attirer 5 crottes par jour).  ils veulent donc plus d'agent verbalisant dans les rues?

2° A mort les friteries.  Sans être cliché, le quartier est plein de consomateur de cara pils et je peux vous certifier qu'à 90% ces buveurs de rue déposent leurs canette dans la poubelle, bon ils pissent aussi mais c'est un autre débat.

3° Viens refaire la place devant chez moi !  Ici c'est refait et c'est vrai que ça a un peu joué mais pourquoi prioritairement la place hôtel des monnaies?  L'administration communale à la liste des lieux attirant les dépôts clandestins.  N'est-ce pas une autre vision de la priorité ?

 

Je vais donc leur pondre une bafouille et vous tiens au courant !

 

14:30 Écrit par deras | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cdh, frite, crottes, saint-gilles, elections |  Facebook |